Camille Evrard

Docteure en Histoire contemporaine de l’Université de Paris 1 - Institut des Mondes africains (UMR 8071).

Expertises

Sociohistoire des « corps habillés » en situation coloniale et postcoloniale ; anthropologie historique du « combattant » ; histoire globale des décolonisations ; construction de l’État postcolonial ; romans nationaux et mémoires individuelles des conflits ; questions militaires patrimoniales.

Courriel

evrardcamille1@gmail.com

Informations biographiques

Chercheure associée au laboratoire FRAMESPA (UMR 5136) de l’Université de Toulouse Jean Jaurès, et membre de la thématique Logiques d’empire : Institution(s) et invention du social, dynamiques culturelles.

Membre de l’équipe Rashomon in the Atlantic Sahara : memories and places in the “Ifni-Sahara war” (1956-1958), projet coordonné par le laboratoire CITERES (UMR 7324, Tours).

Après un doctorat soutenu en 2015 et portant sur l'histoire de l'armée en Mauritanie entre 1909 et 1978, j'ai eu l'opportunité de développer une approche comparative au cours de deux post-doctorats successifs, d'abord à l'Université de Toulouse Jean Jaurès, puis à l'IRSEM (Paris). Je travaille donc également sur les cas du Niger et du Mali, en m'intéressant aux parcours de militaires à travers la décolonisation, à la construction des États sahélo-sahariens postcoloniaux, ainsi qu'à la place des Sahariens dans les armées nationales de ces États.

Publications

Derniers articles scientifiques :

« Policer le désert : ordre colonial, « guerriers nomades » et État postcolonial. Mauritanie et Niger (1946-1963) », Vingtième siècle Revue d’histoire,  à paraître octobre 2018.

« Mauritanie 1956-1963 : les multiples dimensions d’une indépendance contestée  », L’Année du Maghreb, 18 | 2018, 149-167.

« Les unités nomades des forces armées et de sécurité des États sahélo-sahariens : un outil d’inclusion nationale ? Une perspective historique », papier de recherche pour le Bulletin du Centre FrancoPaix.

« Les interventions extérieures, point saillant de l’histoire de la présence militaire française : l’exemple ouest-saharien (1958-1978)», Les Temps modernes, vol. 693-694, 2017/2-3, p. 267-287.

« Retour sur la construction des relations militaires franco-africaines », Relations internationales, n°165, 2016/1, p. 23-42.

Étude :

« Du gel au dégel des pensions des anciens militaires subsahariens des armées française. Histoire politique, combat juridique et difficultés actuelles », Etudes de l’IRSEM, n°57, avril 2018, 52 p.

Derniers chapitres d'ouvrages collectifs :

Avec Arthur Banga (Université de Cocody, Abidjan), « Coopération militaire et enjeux de défense en Afrique de l'Ouest : les cas de la Mauritanie et de l'Entente », in J.-P. Bat et O. Forcade (dir.), Jacques Foccart : archives ouvertes, PUPS, 2017, p. 79-94.

« La gendarmerie dans l’État colonial tardif en Mauritanie », in J.-N. Luc et A. Houte (dir.), Les gendarmeries dans le monde, de la Révolution française à nos jours, Paris, PUPS, 2016, p. 315-330.

Conférences

Dernières communications ou organisation de panel à des conférences internationales

Colloque PluralAfrica, Quinta conferenza dell’Associazione per gli Studi Africani in Italia [Bologne, septembre 2018].

Panel "Parcours de combattants : la prise d’arme au prisme des constructions narratives" avec Francesco Correale

Colloque Between the “big conspiracy” and network-building on the ground: Understanding the transition in Francophone Africa as social and transnational history [Université de Genève, 29-30 septembre 2017].

Panel "Pour une histoire sociale de la transition entre forces armées coloniales et corps nationaux africains"

"La porosité entre les corps des forces armées : carrières mauritaniennes comparées (1956-1978)".

Colloque Quel avenir pour la résolution des conflits en Afrique de l’Ouest ? [Centre FrancoPaix, Université du Québec à Montréal, 4 et 5 mai 2017].

"Les unités nomades des forces armées et de sécurité des États sahélo-sahariens : un outil de régulation des conflits et d’inclusion nationale ? Une perspective historique".

Colloque Les nouveaux visages des armées africaines [4-5 octobre 2016, IRSEM, Paris].

Panel "La construction des forces armées nationales : des tentatives originales ?"

"Les gardes nationales au Sahara-Sahel : un troisième corps entre armée et gendarmerie".

Colloque Le Maghreb dans les relations internationales : diplomaties et crises [19-20 novembre 2015, IRMC de Tunis, Université de la Manouba et Archives nationales, Tunis].

"The roots of the Western Sahara war : understanding the relations between Morocco, Mauritania and the UN in the early sixties".

Prix et distinctions

Boursière de l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire (Paris) pour les thèses en histoire militaire (2011, 2012 et 2013).