Christiane Pelchat

Membre externe

Expertises

  • Droit des femmes
  • Bonne gouvernance
  • Démocratie et élections en Afrique de l‘Ouest et en Haïti.
  • ALENA, rôle du Québec à l’étranger
  • Politiques publiques du Québec et actualité politique québécoise et canadienne

Informations biographiques

Christiane Pelchat est diplômée de la faculté des sciences sociales de l'Université d’Ottawa et de la faculté de droit de l’Université de Montréal. Sa carrière commence d’ailleurs par l’administration publique en passant par le journalisme et le droit international.

Avocate en droit des femmes et consultante pour diverses ONG en bonne gouvernance et démocratie, particulièrement en Afrique de l’Ouest, Mme Pelchat possède une vaste expérience en analyse des politiques publiques à partir du cadre d’analyse différencié entre les sexes (ADS).

Ancienne diplomate, elle maitrise l’art de travailler à la fois avec la société civile, les partis politiques ou les élu-e-s. Elle a été directrice pays pour le National Democratic Institute (NDI) en Côte d’Ivoire, au Niger et au Sénégal. Elle a effectué des missions en Tunisie, au Mali, au Rwanda, en Guinée Bissau, en Guinée Conakry, au Bénin, au Burkina Faso, au Gabon et est, en ce moment, consultante pour le compte de l’UMQ en appui aux fédérations d’élues et d’élus locaux en Haïti.

Ancienne députée de l’Assemblée nationale du Québec, Mme Pelchat était déléguée du Québec à Mexico de 2011 à 2014.

De 2006 à 2011, elle a été présidente du Conseil du statut de la femme du Québec. On lui doit d'ailleurs la production de l’avis "Droit à l’égalité entre les femmes et les hommes et liberté religieuse", qui a amené le gouvernement à modifier la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et pour y renforcer le droit à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Prix et distinctions

Christiane Pelchat a reçu le prix Femme de mérite du Y de Montréal en 2011, la médaille du Barreau de Montréal en 2012 et le prix Condorcet Dessaules 2012 décernée par le Mouvement laïque québécois.