Les “Latinos” au Texas : quel avenir ?

Mercredi 18 octobre à 12h30


Pavillon Judith-Jasmin, salle J-1050, Université du Québec à Montréal

Inscription gratuite mais obligatoire

Alors que la majorité de la croissance de la population états-unienne provient des personnes de descendance hispanophone et que les "Latinos" représentent près de 40% de la population actuelle du Texas, leur futur pourrait être influencé par trois aspects essentiels: la politique, la langue et la militarisation de la frontière avec le Mexique.

Les "Latinos" votent en moins grande proportion que la moyenne des Texans, mais ce phénomène pourrait basculer. En effet, les récents conflits judiciaires au sujet de la loi sur les pièces d'identité requises pour voter au Texas pourraient affecter leur taux de participation.  En ce qui a trait à la langue, une proportion importante de "Latinos" non immigrants sont unilingues anglophones: revendiqueront-ils des droits linguistiques pour faire valoir leur potentielle identité hispanophone ou choisiront-ils plutôt la voie de l'assimilation linguistique, laissant entrevoir une diminution de l'utilisation de l'espagnol ? Enfin, quels sont les impacts de la militarisation de la frontière sur les "Latinos" du Texas ? En quoi la patrouille de la frontière, les postes de contrôle ("checkpoints") et la clôture (ou mur) nuisent-ils à l'image de la région à forte concentration de "Latinos" ?

Alexandre Couture Gagnon, professeure adjointe à l’Université du Texas Rio Grande Valley (UTRGV) depuis 2014, répondra à ces questionnements lors de cette midi-conférence. Ses recherches portent sur les politiques en matière de langue et d’immigration – plus particulièrement de sociétés et de nations minoritaires nord-américaines et européennes – et leurs interactions avec leurs gouvernements respectifs. Ses travaux ont notamment été publiés dans des chapitres et revues universitaires, dont Public Choice.

Cette midi-conférence sera animée par Ginette Chenard.