Murs frontaliers et dérives environnementales : les impacts à la frontière américano-mexicaine

Mardi 16 mai, dès 18h30.


Université du Québec à Montréal, Pavillon D (Athanase-David), Salle D-R200

Inscription gratuite mais obligatoire

Tout en limitant l’immigration humaine, les murs frontaliers constituent également des barrières environnementales. Sillonnant vallées, déserts et berges, le mur divise sur son passage un seul et même environnement frontalier, entraînant des dommages, parfois réversibles, parfois permanents. Souvent jugés secondaires, les impacts environnementaux des murs sont pourtant bien réels : reconfiguration des habitats naturels, menace à la survie des espèces animales, détournement des trajectoires de ruissellement des eaux. Comment ces impacts sont-ils abordés à la frontière? Ces réalités environnementales constituent-elles des barrières supplémentaires pour les populations humaines dans les villes frontalières? Comment faire face à ces entraves à la conservation environnementale?

Deux conférenciers renommés aborderont ces questions :

  • Irasema Coronado, Professeure au Department of Political Science, University of Texas at El Paso
  • Kenneth Madsen, Assistant Professor, Departement of Geography, Ohio State University Newark Campus

La conférence sera donnée en anglais.