Observatoire des conflits multidimensionnels

Inauguré en 2019 grâce à l’appui financier de la Banque Nationale du Canada, l’Observatoire des conflits multidimensionnels (OCM) a pour but d’étudier les nouvelles stratégies de puissance déployées sur la scène internationale pour déstabiliser des États, fragiliser leurs institutions et processus politiques, ou porter atteinte à leurs systèmes et infrastructures critiques. La désinformation, les cyberattaques, l’espionnage et «l’ingénierie sociale» figurent parmi les principaux phénomènes étudiés par l’OCM. Contribuant au développement d’une réflexion canadienne sur ces enjeux, l’OCM se donne également pour mission d’informer et de sensibiliser le grand public à propos de la manière dont les mutations sécuritaires contemporaines, notamment l’usage des nouvelles technologies, affectent des États comme le Canada, leurs gouvernements, la société civile, le secteur privé et les citoyens.          

Axes de recherche

  • Stratégies de déstabilisation : désinformation et manipulation de l’information; campagnes d’ingérence et d’influence; espionnage et sabotage industriels
  • Cyberdéfense et cybersécurité
  • Mutations du secteur de la défense : innovations technologiques et doctrinales; privatisation de la sécurité; intelligence artificielle et sécurité. 

Direction :

Frédérick Gagnon, titulaire, Chaire Raoul-Dandurand et professeur, département de science politique, UQAM

******

Coordination:

Simon Piché-Jacques

chercheur-boursier Raoul-Dandurand, candidat à la maîtrise en science politique


Dernières publications

Élections fédérales : le Canada a-t-il échappé aux tentatives d’ingérence ?

Alexis Rapin, Chroniques des nouvelles conflictualités - Chaire Raoul-Dandurand, Octobre 2019

The "Macron's Leaks" operation: A post-mortem

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, Atlantic Council, 20 juin 2019

couverture_livre
Les conflits « du futur » sont déjà là, et le Canada n'y échappe pas

Frédérick Gagnon et Alexis Rapin, La Presse, 22 mai 2019

Voir plus de publications >