Austérité et repositionnement stratégique au coeur du budget de la défense 2013

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques | UQAM

Le projet de budget pour le département de la Défense présenté le 13 février s’élève à 531,7
milliards de dollars auxquels s’ajoutent 88,5 milliards de dollars supplémentaires pour le
financement des opérations en Afghanistan et en Irak. Celui-ci revêt deux spécificités
marquantes. Premièrement, il est le premier budget contraint par les nécessités de l’austérité. En
effet, la loi sur le contrôle budgétaire adoptée en août 2011 (Budget Control Act of 2011) impose
des réductions de dépenses de l’ordre de 487 milliards sur dix ans. Les prévisions budgétaires
figurant dans le document présenté le 13 février s’inscrivent dans cet objectif en prévoyant des
coupes de 259 milliards de dollars sur la période 2013-2017. Deuxièmement, ce budget vient
concrétiser le repositionnement stratégique énoncé dans le document présenté début janvier par
l’administration Obama. Sa caractéristique principale est le recentrage de la politique de défense
des États-Unis sur la région Asie-Pacifique.

Février 2012
En savoir plus