Avigdor Lieberman : un programme politique qui touche à l’identité israélienne

couverture_livre

Par Romain Lalanne
Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques-UQAM

Bien que des élections législatives se soient tenues le 10 février dernier, Israël aura dû attendre jusqu’au mardi 31 mars pour se doter d’un gouvernement. L’éclatement des forces politiques et les exigences contradictoires de chaque parti ont en effet ralenti la procédure de formation d’un gouvernement, une tâche que le Président Shimon Peres a confié le 20 février dernier au chef du Likoud Benyamin Netanyahou. À l’issue des négociations, la nouvelle coalition gouvernementale regroupe des ministres issus du Likoud, d’Yisrael Beiteinu, du Shass, du Judaïsme Unifié de la Torah et de Maison Juive. Seule la présence du Parti travailliste lui évite d’être une coalition uniquement de droite. Avigdor Lieberman, le chef du parti Yisrael Beiteinu (« Israël notre maison »), disposera au sein de cette formation gouvernementale d’un pouvoir d’arbitrage important.

31 mars 2009
En savoir plus