Dans l’attente d’une intervention américaine en Syrie… Retour sur les évènements des derniers jours

couverture_livre

Par Charles-Antoine Millette
Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques | UQAM

Le 31 août dernier, le président américain Barack Obama a décidé, après un peu plus d’une semaine de réflexion, d’intervenir militairement en Syrie. Cette annonce survient au lendemain de la confirmation par le secrétaire d’État John Kerry que le régime du président Bachar al-Assad a utilisé des armes chimiques contre l’opposition syrienne le 21 août lors d’attaques ayant fait 1 429 morts, dont 426 enfants. Mais contre toute attente, le président Obama demande l’accord du Congrès avant de procéder aux frappes, ce qui reporte toute intervention à la semaine du 9 septembre. Bien qu’il souhaite obtenir un feu vert de la part des représentants et des sénateurs siégeant au Capitole, le président se dit à l’aise avec l’idée d’intervenir sans leur accord, puisqu’il possède l’autorité nécessaire afin de recourir à la force sans leur autorisation.

Septembre 2013
En savoir plus