De la “question touarègue” aux mémoires du conflit: pour une réconciliation malienne

Par Adib Bencherif
Centre FrancoPaix en résolution des conflits et missions de paix | Rapport du projet Stabiliser le Mali

La relation entre certaines communautés touarègues et l’État malien est conflictuelle, et ce, dès l’obtention de l’indépendance du Mali. S’il est courant de parler de la « question touarègue » pour aborder le conflit entre les Touaregs, principalement au nord du pays, et les populations bambaras/malinkés et l’autorité centrale au sud du pays, celle-ci tend en vérité à réifier de nombreux préjugés hérités, en partie, de l’époque coloniale. Par ailleurs, les rébellions touarègues (de 1963, des années 90, de 2006, et de 2012) et les répressions successives commises par les représentants de l’État ont progressivement accentué les ressentiments de part et d’autre et nourri des mémoires alimentant les potentialités de conflit. L’objectif de ce rapport est de remettre en perspective les représentations en conflit et du conflit par une lecture historique attentive. Il s’agit aussi de saisir les formations des différentes représentations et ressentiments présents dans les mémoires. L’accent sera mis sur la conflictualité entre les Touaregs et l’État malien et entre les différentes communautés touarègues. Acteurs principaux des rébellions successives au Mali, l’étude se veut centrée sur les Touaregs. Le matériel utilisé dans ce rapport a été collecté lors d’un terrain de recherche au Mali, réalisé de décembre 2016 à février 2017. Ce matériel se constitue principalement d’entrevues semi-dirigées et de discussions avec des cadres et leaders touaregs, ainsi que d’échanges avec des acteurs et experts internationaux.

ISBN : 978-2-922844-81-8
Février 2018
En savoir plus