L’« homo-soldat » au Canada : de l’exclusion à l’intégration?

couverture_livre

Par Charles Saliba-Couture
Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

En réaction à la polémique entourant la question de la loi « Don’t Ask, Don’t Tell » (« Ne rien demander, ne rien dire ») aux États-Unis, qui obligeait les soldats homosexuels à taire leur orientation sexuelle, un reportage portant sur l’homosexualité dans les Forces canadiennes a été diffusé à Radio-Canada le mardi 16 novembre 2010. Au Canada, depuis 1992, les soldats homosexuels peuvent révéler leur homosexualité sans crainte d’être expulsés. Toutefois, le débat sur l’intégration des homosexuels dans l’armée semble s’être arrêté en 1992, sur des considérations strictement légales. Une fois le « problème » légal « réglé », le débat ne semble plus nécessaire puisqu’il n’y a, en apparence, « plus de problème ». Bien qu’ils ne soient plus « exclus » (légalement), les soldats homosexuels dans les Forces canadiennes sont loin de l’intégration (réelle), et subissent souvent, encore aujourd’hui, une subordination/ marginalisation.

mardi 8 mars 2011
En savoir plus