La politique étrangère, enjeu négligeable dans la course à la Maison-Blanche

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques | UQAM

Le choix de Paul Ryan comme colistier de Mitt Romney dans la course à la Maison-Blanche semble indiquer que les Républicains ne comptent pas sur la politique étrangère pour reconquérir la présidence le 6 novembre prochain. Le ticket républicain mise ainsi avant tout sur l’expérience d’homme d’affaire de l’ancien Gouverneur du Massachusetts et sur la rigueur budgétaire affichée par le représentant du Wisconsin à la Chambre des représentants pour déloger Barack Obama et Joe Biden.

Août 2012
En savoir plus