Les États-Unis et la lutte contre la piraterie dans l’Océan Indien

couverture_livre

Par Julien Toureille
Chaire Raoul-Dandurand

Pour la première fois en 200 ans, des pirates ont saisi un navire, le Maersk Alabama, et un équipage américains au large des côtes somaliennes le 8 avril 2009. Le dénouement fut heureux avec la libération quatre jours plus tard du capitaine du navire qui avait été pris en otage. Barack Obama, qui a autorisé l’usage de la force, a consolidé sa stature de commandant en chef. Au-delà, cet épisode a relancé aux États-Unis le débat sur les mesures à prendre contre la piraterie. La président américain va-t-il se contenter de déployer la marine américaine pour chasser les pirates, comme l’ont fait Thomas Jefferson et James Madison au début du 18e siècle, ou sera-t-il plus ambitieux en essayant d’éradiquer les causes profondes de la piraterie en Somalie ?

2009
En savoir plus