Pour qui sonne le glas

couverture_livre

Par Élisabeth Vallet
Le Devoir

« Il n’y a rien de sacré pour eux. »

Et devant Laiken Jordahl, qui prononce ces mots, les bulldozers ont tout écrasé, broyé, ravagé sur leur passage. Les dynamiteurs ont éventré la montagne. Les entrepreneurs ont vidé la seule nappe phréatique de cette portion du désert d’Arizona pour mélanger leur ciment. À terre, gisent les cadavres démantibulés des vieux saguaros.

8 février 2020
En savoir plus