Pourquoi Obama demande-t-il l’aval du Congrès sur la Syrie?

couverture_livre

Par Julien Tourreille
L'Actualité

Samedi 31 août, le président Obama se dit convaincu de la nécessité d’une intervention militaire en réaction à l’emploi d’armes chimiques par le régime de Damas dix jours plus tôt. Il annonça cependant d’un même souffle vouloir obtenir l’accord du Congrès avant de lancer une telle opération. Or, les représentants américains sont en vacances jusqu’au 9 septembre et le président n’a pas demandé leur rappel en urgence pour tenir une session extraordinaire. Alors que tout laisser à penser que des frappes sur la Syrie étaient imminentes, cette décision a pris par surprise l’ensemble des observateurs (moi le premier) et probablement bien des membres du Congrès. Comment expliquer cet apparent revirement de la part de Barack Obama ? Comment appréhender les prochains jours de discussion et de débat à Washington ?

Septembre 2013
En savoir plus