Souveraineté, démocratie et identité : la question permanente et sensible de la nation à Taiwan

couverture_livre

Par Barthélémy Courmont
Revue Internationale de Politique Comparée, vol. 18, n°1, 2011.

Taiwan n’est pas officiellement un Etat, malgré la situation d’indépendance de facto dans laquelle vit l’île depuis plus de soixante ans, la souveraineté assumée et la mise en place progressive de tous les attributs de la démocratie. En conséquence, la question nationale y est particulièrement sensible, et dépendante de divers facteurs, tels que le poids de l’histoire, la relation avec la Chine continentale, ou le processus de démocratisation, désormais achevé. L’intégrité territoriale de Taiwan reste par ailleurs dépendante de la relation avec les Etats-Unis, arbitre incontournable des relations inter-détroit. Mais, démocratie oblige, c’est sur le plan interne que la nation est le plus l’objet de débats, entre un désir de se séparer de manière définitive de la Chine et la volonté de ne pas prendre des distances trop marquées avec Pékin. Dans ce contexte, toutes les échéances électorales à Taiwan, les dernières en date étant les législatives de janvier et les présidentielles de mars 2008, sont intimement liées à la question sensible de l’existence d’une nation taiwanaise, et déterminent dans le même temps la souveraineté de Taipei par rapport à Pékin. La question de la nation est ainsi sensible à la fois dans la relation avec la Chine continentale, et dans ses incidences directes sur la société taiwanaise.

2011
En savoir plus