La spirale de la négativité

couverture_livre

Par Charles-Antoine Millette
Policy Options

Au Canada, on remarque depuis 2004 une augmentation de la publicité politique négative, qui sert à attaquer la personnalité, les positions ou les réalisations politiques de l’adversaire afin de le discréditer auprès de la population, non pas durant les campagnes électorales, mais plutôt entre celles-ci. Le Parti conservateur a d’ailleurs préconisé cette stratégie publicitaire à partir de 2007 en s’attaquant aux nouveaux chefs du Parti libéral au lendemain de leur élection à la tête du parti. Les publicités négatives télévisées et les sites Web d’attaque des conservateurs visaient plus précisément à dépeindre Stéphane Dion comme un politicien incompétent, Michael Ignatieff comme un personnage politique arrogant et Justin Trudeau comme une célébrité qui manque de jugement. Reste à voir si les libéraux utiliseront cette même stratégie publicitaire pour discréditer Andrew Scheer dans les semaines ou les mois qui suivront sa victoire à titre de chef des conservateurs.

Le 16 juin 2017
En savoir plus