Trump et les Premières Nations

couverture_livre

Par Élisabeth Vallet

" Il faudra d'abord me passer sur le corps. " Verlon Jose, vice-président du gouvernement de la nation Tohono O'odham, est catégorique : si Donald Trump veut prolonger le mur le long de la frontière avec le Mexique, les autochtones de cette réserve de l'Arizona, eux, n'en veulent pas. Mais il est peu probable que ces derniers aient l'oreille du futur président, qui s'est illustré au cours des années 1990 par sa féroce guerre commerciale contre les casinos autochtones parce qu'ils faisaient de l'ombre à son empire, mettant en doute l'autochtonie même des Amérindiens Mashantucket Pequots devant un comité du Congrès en 1993 ou encore raillant les ancêtres d'Élizabeth Warren qu'il a appelée Pocahontas en juillet 2016.

26 novembre 2016
En savoir plus