Trump, le virus et la prise de décision

Par Charles-Philippe David
Le Devoir

La question n’était pas de savoir « si », mais « quand » une grave crise surviendrait. On pouvait légitimement se demander comment Trump serait en mesure de gérer une telle crise. Le coronavirus aura été l’occasion, hélas, de nous donner la réponse : il a échoué. Du moins durant le premier mois de la crise.

Le manque de préparation du gouvernement Trump pour affronter la crise du coronavirus a été spectaculaire et comparable — en pire — à celui du gouvernement G.W. Bush pour anticiper les attentats du 11 septembre 2001. « Les faux pas des institutions, allant de la Maison-Blanche jusqu’au Centre sur la prévention et le contrôle des épidémies (CDC), ont sapé la confiance dans la compétence et la capacité de gouvernance des États-Unis », écrivaient récemment dans la prestigieuse revue Foreign Affairs de hauts fonctionnaires d’expérience, qui ajoutaient : « La pandémie a amplifié la réaction instinctive de Trump de faire cavalier seul, et montré combien Washington n’était pas prêt pour diriger une réponse. »

9 avril 2020
En savoir plus