Washington et les États voyous. Une stratégie plurielle?

Par Barthélémy Courmont (dir)
Paris – Iris/Dalloz

Dans un environnement post-guerre froide, les États-Unis se sont rapidement retrouvés orphelins d'un adversaire à leur taille. Après une période euphorique qualifiée de "fin de l'Histoire" ou de "moment multipolaire", Washington a commencé à percevoir de nouvelles menaces. C'est ainsi que face à un nombre relativement restreint d'États aux moyens limités s'est développé le concept d'États voyous. En fonction des différentes administrations au pouvoir à la Maison Blanche, se succédèrent des qualificatifs tels qu'"États voyous", "États préoccupants", ou plus récemment "axe du Mal". Cette dernière appellation avait pour objet de définir une politique pouvant s'appliquer à l'ensemble des régimes jugés hostiles à Washington et s'est traduite par la campagne militaire en Irak. La crise nucléaire nord-coréenne et les problèmes rencontrés dans le domaine nucléaire en Iran. Cette stratégie a montré ses limites, qui remettent en question le concept même d'État voyou. Cet ouvrage propose de dresser un panorama de la relation entre Washington et les États voyous, de la définition du concept à sa difficile application. L'intérêt de l'étude est de se pencher, au-delà des régimes considérés aujourd'hui comme nuisibles par les autorités américaines, sur les États qui pourrait bientôt rejoindre cette liste, et sur ceux qui ont su, pour des raisons diverses, en sortir.

Avec la collaboration de Charles-Philippe David, Pierre-Olivier Drai, Olga Fille-Belova, Olivier Guillard, Alexandre Hummel, Jean-Jacques Kourlyansdky, Etienne Lévesque , Graciela Lopez Marclay, Sylvie Matelly, Barah Mikail, Jean-Philippe Racicot, Julien Tourreille.

ISBN : 9782247072507
2007
En savoir plus