Comprendre les élections américaines de mi-mandat

Par Frédérick Gagnon, Christophe Cloutier-Roy, Andréanne Bissonnette, Vincent Boucher, Alexis Rapin et Julie-Pier Nadeau
Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques | UQAM

Le 6 novembre 2018, des dizaines de millions d’électeurs américains seront conviés aux urnes dans le cadre des élections de mi-mandat. Ces élections permettront de renouveler l’ensemble des 435 sièges de la Chambre des représentants, un peu plus du tiers (35 sur 100) des sièges du Sénat et près des trois quarts (36 sur 50) des postes de gouverneurs (homologues de nos premiers ministres provinciaux), en plus de combler une multitude de postes électifs aux échelons locaux et étatiques à la grandeur des États-Unis. De plus, deux ans après l’accession de Donald Trump à la présidence, ces élections constitueront une occasion de prendre le pouls de la société américaine, en plus de marquer le point de départ non officiel de la campagne présidentielle de 2020. Afin de mieux comprendre les tenants et aboutissants de ces courses électorales, plusieurs experts de l’Observatoire sur les États-Unis brossent un portrait des grands enjeux, des courses à suivre et des éléments à surveiller concernant notamment l’importance des candidatures féminines et l’impact de ce scrutin pour le Québec, de même que la manière dont ces résultats pourraient influencer la seconde moitié du mandat de Donald Trump.

Octobre 2018
En savoir plus