Facebook et la vulnérabilité de la démocratie américaine

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Le Devoir

Lors d’auditions devant le Congrès cette semaine, des responsables de Facebook, de Twitter et de Google ont publiquement reconnu le rôle que leurs entreprises avaient joué dans la stratégie d’influence mise en oeuvre par la Russie lors de l’élection présidentielle américaine de novembre 2016. Afin de réaliser son objectif de favoriser la victoire de Donald Trump, Moscou ne pouvait pas rêver de meilleurs alliés que les réseaux sociaux.

Le 4 novembre 2017
En savoir plus