La grande diversion

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Le Devoir

Le témoignage de l’ancien directeur du FBI, jeudi 8 juin, devant la Commission sénatoriale sur le renseignement fut accablant pour le président Trump. Ce dernier ne pouvait pas s’attendre à voir la pression de « l’affaire russe » être atténuée. Il n’imaginait certainement pas que l’horizon de sa présidence en soit autant obscurci. Spectaculaire, cet épisode de la saga Trump n’est que marginal par rapport à d’autres actes potentiellement plus significatifs pour les États-Unis et la scène internationale qui se sont joués le même jour.

Le 10 juin 2017
En savoir plus