La peur de l’Autre

Par Andréanne Bissonnette
Journal Métro

La différence fait peur. Elle est étrangère et engendre des distances. Elle est cet Autre qui n’est pas nous et qu’on ne pourra jamais comprendre totalement. La différence est aussi une force: elle est synonyme de diversité, de pluralité et de partage d’idées, de valeurs, de cultures. Mais aujourd’hui, cette richesse est trop souvent invisible, au profit de discours de division, entre soi et l’Autre, entre ce qu’on perçoit comme le bien et ce qu’on considère comme le mal. Peu à peu, cette division s’est immiscée dans l’imaginaire collectif, teintant les politiques adoptées ainsi que nos réactions aux propos des législateurs.

Cette définition de la différence peut s’appuyer sur un processus de déshumanisation qui permet de justifier des comportements qu’on jugerait inacceptables si la victime était «comme nous».

8 avril 2019
En savoir plus