La prise de pouvoir par les généraux

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Le Devoir

Pendant sa campagne, Donald Trump n’a pas manqué de critiquer, parfois violemment, les généraux américains. Il affirma notamment qu’il en savait plus qu’eux sur comment vaincre le groupe État islamique. Président désigné, il semble vouloir leur accorder une place majeure au sein de sa future équipe. Quels signes y déceler sur sa politique étrangère ? Le contrôle civil de l’appareil militaire, si cher aux Américains, est-il remis en cause ?

3 décembre 2016
En savoir plus