La tour de Babel

couverture_livre

Par Élisabeth Vallet
Le Devoir

Marqué par une entrée en fonction désorganisée, le nouveau gouvernement devra improviser. C’était une phrase anodine au cours de sa dernière conférence de presse, mais les mots prononcés par Barack Obama étaient soupesés : « La tâche [qui attend le président] est d’une telle ampleur qu’il ne peut l’accomplir seul. » Devant la complexité des enjeux, ajoutait-il, nul doute que le nouveau président devra se reposer sur son équipe.

21 janvier 2017
En savoir plus