La tragédie des réfugiés, le naufrage de l’idée d’Europe

couverture_livre

Par Sébastien Boussois
Le Devoir

Le mini-sommet tenu à Bruxelles dimanche 24 juin est la preuve que l’Europe n’avait pas besoin de la crise migratoire pour se diviser, mais la preuve suffisante que l’Europe politique peut bel et bien disparaître, c’est une certitude. Le refus de pays comme la Pologne, la Hongrie et la République tchèque, qui mènent une politique intransigeante en matière d’accueil des réfugiés, d’y participer est un symptôme de plus.

 

5 juillet 2018
En savoir plus