Le dangeureux parallèle

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Le Devoir

Donald Trump n’apprécie pas l’accord de juillet 2015 entre le groupe des P5 + 1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne) et l’Iran. Lors de son discours mardi devant l’Assemblée générale de l’ONU, il a ainsi réaffirmé que cet accord « faisait honte aux États-Unis » tout en laissant entendre qu’il permettait à Téhéran de poursuivre le développement de son programme nucléaire.

Qu’ils soient aux États-Unis, en Israël ou en Arabie saoudite, les opposants à l’accord sur le nucléaire iranien avancent deux arguments principaux. Premièrement, ils estiment que Téhéran n’est pas digne de confiance. Les Ayatollahs n’auraient aucune intention de renoncer à la capacité de se doter de la technologie nucléaire, et ce, à des fins militaires.

Le 23 septembre 2017
En savoir plus