Le « job gap » se creuse aux États-Unis

couverture_livre

Par Amélie Escobar
Sur le blogue Les États-Unis d'Amélie

Toujours en prise avec l’épineux dossier syrien, Obama fait face, sur le plan domestique, à une fausse bonne nouvelle révélée vendredi 6 septembre par le département du travail. Malgré une baisse sensible de 0,1 point du nombre de demandeurs d’emploi en août dernier, représentant 7,3% de la population active (soit le taux le plus bas depuis décembre 2008), l’enthousiasme n’est pas au rendez-vous. Mais pourquoi est-ce une fausse bonne nouvelle ? Face à la faiblesse du marché, les prévisions avaient été revues à la baisse depuis plusieurs mois déjà. Ainsi, en juin c’est 172 000 nouvelles créations d’emplois loin des 188 000 annoncées, et la situation s’aggrave en juillet avec un écart encore plus important entre les prévisions (162 000) et la réalité (104 000).

Septembre 2014
En savoir plus