Le Mali post « Accord d’Alger » : une période intérimaire entre conflits et négociations

couverture_livre

Par Adib Bencherif
Politique africaine

La rébellion touarègue amorcée en janvier 2012 s’achève officiellement avec la signature par les trois parties en conflit – le gouvernement malien, la Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) – de l’« Accord d’Alger ».

Multidimensionnel, l’accord porte sur des questions politiques et institutionnelles, de défense et de sécurité, de développement socio-économique et culturel, et sur les enjeux de la réconciliation, de la justice et les questions humanitaires. 

20 novembre 2018
En savoir plus