Le syndrome de la baudruche

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Le Devoir

Après neuf semaines de présidence Trump, les contours de « l’Amérique d’abord » chère à la tête dirigeante des États-Unis en matière de politique étrangère restent encore largement à définir. Il est néanmoins possible de dresser un premier constat : telles des baudruches, ses vociférations et ses prétentions se dégonflent largement au contact de la réalité des affaires internationales.

Le 25 mars 2017
En savoir plus