Les gouvernances mondiales fragmentées de l’Internet

Par Sébastien-Yves Laurent
Rapport de recherche UTIC

Ce dernier livrable du programme UTIC1 prend pour objet les discours, les pratiques et les structures de gouvernance à l’échelle mondiale de l’Internet. Les deux premières parties sont un état des lieux diachronique de la gouvernance du réseau, bâti aux Etats-Unis (1re partie), qui s’est ensuite mondialisé, favorisant l’intervention de l’ONU avec une vision multilatéralisée de la gouvernance (2e partie). On souligne ensuite la faiblesse de la gouvernance en raison de tentatives inégalement abouties de réguler l’Internet par du hard law, laissant la place au règne des normes et du soft law (3e partie). A cela s’ajoute la forte polarisation du débat international sur le cyber par les enjeux de cybersécurité (4e partie) et l’échec d’une gouvernance globale par rapport aux idées initiales des Nations-Unies (5e partie). L’ensemble a abouti à des gouvernances mondiales fragmentées de l’Internet qui constituent l’un des traits du système international actuel (2019).

29 octobre 2019
En savoir plus