Les limites d’une crédibilité retrouvée

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Le Devoir

En ordonnant une frappe punitive contre une installation militaire du régime Al-Assad, le président Trump a sans conteste fait ce qu’il fallait. Les États-Unis ne tolèrent pas l’usage d’armes chimiques et sont prêts à prendre leurs responsabilités. S’il a ainsi pu rétablir une certaine crédibilité américaine, les effets de cette action devraient néanmoins être limités.

Le 8 avril 2017
En savoir plus