Les visées de l’abandon du traité sur les armes nucléaires

Par Vincent Boucher et Charles-Philippe David
Le Devoir

Une nouvelle page a été écrite — encore une — dans la série Trump « j’accepte ma mission qui consiste à affaiblir l’ordre international ». En annonçant son intention d’abandonner le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) de 1987, Donald Trump alimente la rivalité entre grandes puissances qui semblait pourtant s’être estompée depuis la signature par Moscou et Washington du traité New START sur les forces nucléaires stratégiques en 2010. Pour le gouvernement Trump, deux puissances révisionnistes — la Chine et la Russie — menacent la sécurité nationale des États-Unis.

27 0ctobre 2018
En savoir plus