LGBTQ+ au Maroc : entre discriminations et mobilisations

Par Mylène De Repentigny-Corbeil
HuffPost Québec (blogue)

Les membres de la communauté LGBTQ+ au Maroc font face à des discriminations plurielles, provenant tant des instances juridiques et politiques que de la société civile.

En 2017, selon l'Association internationale des lesbiennes, homosexuels, bisexuels, trans et intersexes (ILGA), 72 États dans le monde criminalisaient les relations sexuelles entre hommes, et 45 d'entre eux rendaient également illégales les relations sexuelles entre femmes.

C'est notamment le cas du Maroc qui, par le biais des articles 489 et 490 de son code pénal, criminalise les rapports hors mariage et les rapports homosexuels présentés comme «impudiques» ou «contre nature».

17 mars 2019
En savoir plus