Un risque de reperdre le Vietnam

couverture_livre

Par Julien Tourreille
Le Devoir

Lancée le 30 janvier 1968 par le Vietnam du Nord et ses alliés Viet-cong, l’offensive du Têt acheva les illusions de victoire américaine en Asie du Sud-Est. Cinquante ans plus tard, le spectre de la guerre n’est certes pas totalement dissipé. Le déplacement au Vietnam la semaine dernière du secrétaire à la Défense James Mattis n’avait pourtant pas vocation commémorative. Son objectif était avant tout de souligner l’importance de la relation stratégique entre Hanoï et Washington dans une région où l’affirmation de la Chine suscite quelques inquiétudes et tensions.

Le 03 février 2018
En savoir plus